Points clés

- Les couples vivant en union libre sont en situation d’insécurité sur les plans civil et fiscal, en particulier en cas d’indivision sur un patrimoine professionnel.

- Si l’un d’entre eux décède, le survivant n’a aucun droit sur la succession et les héritiers pourront, notamment pour des raisons fiscales, demander de mettre un terme à l’indivision, ce qui peut engendrer d’importants problèmes de gestion.