Points clés

- Les études montrent que la part des honoraires dans le chiffre d’affaires global des CGPI ne dépasse pas en moyenne 20 %.

Une marge de progression existe.

- Les CGPI qui pratiquent la facturation admettentque celle-ci doit être combinée avec la perception de commissions. Le 100 % honoraires pour un cabinet apparaît comme un modèle économique incertain, sauf cas très particuliers.

- La prise d’honoraires devrait aussi faire l’objet d’une démarche plus scientifique afin de calculer correctement le prix de revient du conseil.