En ce moment sur l'Agefi Actifs

Plus-value de cession de valeurs mobilières et droits sociaux à compter de 2013 : système du quotient applicable ?

Un client a cédé l’ensemble d’importantes participations dans des sociétés soumises à l’impôt sur les sociétés. Depuis 2013 les plus-values de cession de valeurs mobilières et droits sociaux sont soumises à une imposition au barème progressif. Peut-il demander le bénéfice du système du quotient au titre de revenus exceptionnels ?.

RÉPONSE

- Le systèmedu quotient, codifié à l'article 163-0 A du CGI, s’exerce en faveur de revenus ditsexceptionnels ou différés.

Il permet d’éviter une trop forte progressivité de l’imposition de ces revenus.

Ainsi, il n’a vocation à s’appliquer qu’en cas d’imposition à l’impôt sur lerevenu selon le barème progressif (III de l'article 163-0 A du CGI) et si le revenuexceptionnel ou différé a pour effet de soumettre le contribuable à un tauxmarginal d’imposition plus élevé que celui auquel il est soumis en ne retenantque ses revenus ordinaires.

Le systèmedu quotient consiste, après avoir calculé l’impôt d’après le barème progressifsur le revenu net global « ordinaire » imposable du contribuable, à calculerl’impôt par l’application du même barème au total formé par le revenu netglobal « ordinaire » imposable et une fraction du revenu exceptionnel (1/4) oudifféré.

La différence entre ces deux résultats est multipliée par le coefficientutilisé pour calculer la fraction du revenu exceptionnel (4) et cette somme estadditionnée aux droits simples calculés sur le seul revenu net global «ordinaire » imposable.

- Le systèmedu quotient est un dispositif optionnel. Cette option est réalisée dans lors dela déclaration d'impôt sur le revenu des revenus de l'année de perception durevenu exceptionnel, sur l'imprimé n°2042 page 3 ligne 0XX.

Il convient de ne pas intégrer les revenus considérés comme exceptionnels oudifférés dans les catégories de droit commun de la déclaration et de lesindiquer dans le cadre en bas de la page 3 dédié.

- Un revenu exceptionnel éligible est un revenu :

  • qui par sa nature n'est pas susceptible d'être recueilli annuellement
  • et que le montant de ce revenu exceptionnel dépasse la moyenne des revenus nets d'après lesquels ce contribuable a été soumis à l'impôt sur le revenu au titre des trois dernières années

L’article163-0 A duCGI n’énumère pas les catégories de revenus éligibles ou non. Ainsi, uneplus-value de cession de valeurs mobilières et droits sociaux n’est pas excluedu dispositif.

Quant à la nature du revenu exceptionnel, la vente de la totalité ou presqued’un portefeuille pourrait être considérée comme éligible en l’absence deréinvestissement, ou encore la cession de participations. Ceci est sujet àappréciation. Ainsi, des dividendes versés suite à la cession de l’ensemble desactifs de la société et ayant vidé la société de l’essentiel de ses moyensfinanciers ont été jugés éligibles (CE 26 janv. 2011).

Quant aumontant, il est précisé  que l’on compare le revenu mis à la dispositiondu contribuable avec la moyenne des revenus des 3 années précédentes. Doncavant abattement apriori.

- Laquestion de l’éligibilité au système du quotient est nouvelle. Elle n’a pasencore fait l’objet de commentaires administratifs et encore moins dejurisprudence à ce jour.

CONCLUSION

Ledispositif codifié à l’article 163-0 A du CGI énonce qu’un revenu exceptionnel éligibleest un revenu :

  • qui par sa nature n'est pas susceptible d'être recueilli annuellement
  • et que le montant de ce revenu exceptionnel dépasse la moyenne des revenus nets d'après lesquels ce contribuable a été soumis à l'impôt sur le revenu au titre des trois dernières années.

La vente dela totalité ou presque d’un portefeuille pourrait être considérée commeéligible en l’absence de réinvestissement, ou encore la cession departicipations. Ceci est sujet à appréciation.

Quant au montant, il est précisé  que l’on compare le revenumis à la disposition du contribuable avec la moyenne des revenus des 3 annéesprécédentes. Donc avant abattement a priori.

La questionde l’éligibilité au système du quotient est nouvelle. Elle n’a pas encore faitl’objet de commentaires administratifs et encore moins de jurisprudence à cejour.

RÉFÉRENCES

Art. 163-0 A du CGI

BOI-IR-LIQ-20-30-20

Réaction (0)
Service réservé aux abonnés ou Déjà abonné ? Identifiez-vous :
Dernière mise à jour à 14h25
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Identifiez-vous.
Pas encore abonné ?

Accédez à une offre plurimédia unique. (Magazine papier et digital, web, mobile, tablette)

Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
L’abonnement comprend :
  • Site web
    Accès illimité
    Un site réservé exclusivement aux abonnés. Version optimisée pour tablettes et smartphones.
  • Magazine
    24 numéros
    Une édition papier (le vendredi, tous les 15 jours) et une édition digitale (parution dès le jeudi) conçue et optimisée pour une lecture sur tablettes et ordinateurs.
  • Newsletters
    Par e-mail
    Deux newsletters indispensables. L’AGEFI Actifs quotidienne et Prévoyance et Retraite hebdomadaire.
Fermer
Abonnez-vous pour 21,50€/mois soit 258€/an
Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
En savoir plus