Optimiser le partage des biens immobiliers

La succession d’une personne très âgée ayant perdu de sa lucidité est complexe lorsqu’elle comporte beaucoup de biens immobiliers
Illustration d’un cas d’une obligation de partage liée à un testament olographe entraînant une mise en copropriété des actifs immobiliers
David Fasolo, conseil en gestion de patrimoine, FBP Associés / Finindep, et Nathalie MELSCOET, notaire

Madame Colvert a toujours été une femme très secrète. Elle a géré son patrimoine et ses investissements de manière très autonome, recueillant parfois l’avis de professionnels : elle a ainsi administré consciencieusement le patrimoine immobilier hérité de ses parents et de son oncle, l’a bien entretenu, fait fructifier et constitué au passage un portefeuille de valeurs mobilières.

Un patrimoine immobilier important.

Le patrimoine de Madame Colvert était ainsi réparti :