Immobilier haut de gamme

Même le marché du luxe voit ses prix s’assagir

Si l’activité est dynamique, les prix n’affichent plus les folles progressions d’autrefois, même si les chiffres sont difficilement vérifiables et que sur le très haut de gamme, les étrangers sont très présents.

Difficile de faire un quelconque pronostic sur un marché aussi confidentiel et peu représentatif, en nombre, des volumes échangés chaque année. Selon les notaires, les transactions au-delà de 2 millions d’euros concernent moins de 2 % du marché parisien, celles au-dessus de 10 millions d’euros, d’après certains observateurs, se comptent sur les doigts de la main. Ce qui est significatif en revanche, mais non vérifiable, c’est le chiffre d’affaires des acteurs de l’immobilier haut de gamme, visiblement en forte augmentation en 2011.