L'indépendance jusque dans l'attentisme

Les conseillers ne doivent pas s’y tromper, la transparence des rémunérations va les amener à revoir leur approche clientèle

Les CGPI ont-ils des œillères ? Si la plupart d’entre eux préfèrent conserver leur mode de rémunération par commissionnement, quitte à ne plus être considérés comme indépendants (voir le graphique), ils doivent d’ores et déjà prendre la mesure du risque le plus imminent – la transparence prochaine des commissions en assurance vie – et faire valoir leur dimension de conseil qui justifiera leur rémunération sur encours. Une approche qui est loin d’être évidente pour tous les professionnels mais qui s’imposera inévitablement.