L’Europe ne change pas son plan face à la deuxième vague

Clément Solal, à Bruxelles
Les ministres des Finances de la zone euro, qui se réunissent ce jour, s'en tiennent à la relance de 750 milliards d'euros décidée en juillet mais toujours pas mise en œuvre.

La possibilité d'une deuxième vague a toujours été identifiée et prise en compte par les décideurs politiques européens». La sentence de Paschal Donohoe, le président de l’Eurogroupe, écarte toute idée d'un renforcement du plan de relance européen, alors que les ministres des finances de la zone euro se pencheront ce mardi sur les conséquences économiques et financières de la deuxième vague de Covid-19 et des annonces de restrictions sanitaires plus sévères qui se multiplient en Europe.