Global Invest Forum-L'Agefi

L'Esma défend le statu quo pour la recherche financière

Alexandre Garabedian
Steven Maijoor, président de l'Esma, estime que la facturation séparée de la recherche actions sur les valeurs moyennes n'a pas à être remise en cause par Bruxelles.

Pas touche à l’«unbundling». La séparation stricte pour les investisseurs entre frais de recherche et frais de transaction n’a pas à être remise en cause dans le cadre de la révision de la réglementation européenne MIF 2, a estimé jeudi Steven Maijoor, le président de l’Autorité européenne de supervision des marchés (Esma). «Les coûts de transaction doivent être séparés. Dans la vie normale des affaires, vous payez pour ce que vous consommez.