Les voies pour satisfaire l’ingénierie patrimoniale

L’évolution du marché oblige à étoffer le conseil juridique et fiscal qui entoure la vente d’un produit
Si les banques confortent leurs équipes sur la clientèle haut de gamme, les CGP s’organisent pour certains à l’aide de prestataires externes
Fotolia

Avec une rentabilité des actifs en baisse, la concurrence entre les acteurs de la gestion de patrimoine ne se joue plus tant sur les performances que sur le conseil juridique et fiscal qui entoure le produit préconisé. Une réalité qui conduit les experts du patrimoine à se réorganiser, certains externalisant tout ou partie de cette mission de conseil.