Conjoint survivant

Les obstacles au partage du logement indivis

Les conflits sont parfois virulents entre le conjoint survivant et les enfants au sujet de la maison de famille
Caroline Bouté-Crocq, chargée d’enseignement à l’Université, détaille les moyens pour faire obstacle à un partage

Madame Lucette est une personne âgée de 80 ans au caractère épouvantable. Depuis le décès de son cinquième mari, elle occupe désormais seule, leur magnifique villa de 200 m2 avec vue sur mer à Granville (Manche).

Ses belles-filles et co-indivisaires, avec lesquelles l’entente est bien évidement exécrable, veulent se débarrasser de ce gouffre financier dont elles ne peuvent même pas profiter. Madame Lucette refuse de la quitter ou de la vendre et n’a ni les moyens de racheter les parts de ses belles-filles ni d’entretenir la maison.