Location meublée et plus-values de cession

Les LMP doivent s’interroger sur l’intérêt du maintien de leur statut

A compter du 1er janvier 2009, les plus-values de cession réalisées après cinq ans seront imposables si les recettes du LMP excèdent 90.000 euros. Les conseils du notaire Régis Pujol.

Dans le cadre du statut de loueur en meublé professionnel (LMP), le projet de loi de Finances pour 2009 vient modifier les conditions d’exonération des plus-values de cession après cinq ans. Quelles en sont les conséquences ?

Régis Pujol. - Cette modification ayant été approuvée dans les mêmes termes par l’Assemblée nationale et par le Sénat, elle est donc définitive.