Les gestionnaires européens veulent croire à une future embellie

La faiblesse des taux et des actions ainsi que les perspectives de croissance en Asie sont autant de facteurs de reprise mis en avant par l’Efama.

Le «timing» d’une reprise reste indéterminé. Mais la profession de la gestion européenne se veut confiante. «Le contexte de marché est actuellement difficile et reste soumis à de nombreuses incertitudes, mais il existe de sérieux espoirs de reprise pour l’industrie», a estimé mardi Peter De Proft, directeur général de l’Efama (association professionnelle européenne de la gestion d’actifs et de fonds, lors d’une conférence de presse.