Les gérants d’actifs français seront mieux armés

Un amendement à la loi Sapin 2, adopté la semaine dernière, généralise la possibilité pour les gérants de plafonner les rachats dans leurs fonds «à titre provisoire et quand des circonstances exceptionnelles l’exigent»
Fotolia

Les gérants d’actifs français auront plus d'outils pour gérer des crises. Un amendement à la loi Sapin 2, adopté la semaine dernière, généralise la possibilité pour les gérants de plafonner les rachats dans leurs fonds «à titre provisoire et quand des circonstances exceptionnelles l’exigent».