« Les CGPI réclament une simplification de la conformité »

David Charlet, président de l’Anacofi, revient sur les éléments de réponse apportés à la Commission européenne dans le cadre du programme Refit
Devant une réglementation de plus en plus complexe, l’appel à des prestataires extérieurs spécialisés devient une question inévitable
DR, David Charlet, président de l’Anacofi

Dans le cadre d’une réponse à la Commission européenne sur son programme Refit (Regulatory Fitness and Performance Programme) visant la simplification et la réduction des coûts des normes, l’Anacofi avance des propositions pour améliorer la mise en conformité des relations avec les clients et pour tenir compte des impératifs liés à la lutte antiblanchiment et contre le financement du terrorisme (LAB-FT). Les actes de démarchage, les ventes liées et le sort du secret professionnel sont également évoqués.