Traitement des données

Le datamining est l’avenir du contrôle fiscal

​Ces dernières années l’administration a déjà considérablement durci ses méthodes de contrôle
​À l'avenir, avec l'utilisation accrue du Big Data, Bercy va gagner en efficacité dans la programmation de ses vérifications
Fotolia

Le ministre des Comptes publics a déclaré le 13 septembre dernier lors de la conférence « Lutter contre la fraude : la fin des tabous », « qu’il ne disposait d’aucun chiffre pas plus officieux, qu’officiel » pour évaluer ce que la fraude fiscale coûtait à la France. Aux dires de Gérald Darmanin : « l’évaluation de la fraude constitue depuis des temps immémoriaux un vrai tabou à Bercy ».