Le CESR dresse un paysage de la supervision européenne encore fragmenté

Le Comité européen des régulateurs des marchés a relevé d'importantes différences en matière de sanctions en cas de violation de la MIF.

La gravité de la crise appelle à un renforcement de la surveillance financière. C’est du moins la position du président de la BCE, Jean-Claude Trichet qui s’est exprimé hier devant le Parlement européen. «La crise nous donne une dure leçon qui est que les économies industrielles ont aussi besoin de surveillance, et de fait d'une surveillance rigoureuse, a déclaré le banquier central.