L'Autorité bancaire européenne récolte un sévère rappel à l'ordre

Alexandre Garabedian
La Médiatrice européenne estime que l'EBA aurait dû interdire à son ancien numéro deux de rejoindre le lobby financier AFME.
La Médiatrice européenne Emily O'Reilly (Crédit : Union européenne)

C'est une victoire pour les contempteurs du pantouflage. Au terme de trois mois d'enquête, la Médiatrice européenne, Emily O'Reilly, a adressé lundi un sévère rappel à l'ordre à l'Autorité bancaire européenne (EBA), critiquée pour sa gestion des conflits d'intérêts dans le dossier Adam Farkas.