L'AMF critique le manque de transparence des transactions obligataires

Thibaud Vadjoux
Le régulateur français dresse un bilan de l'application de MIF2 sur la transparence post-négociation sur le marché obligataire.

L’Autorité des marchés financiers (AMF) évalue dans une étude les effets des mesures de transparence introduites par la réglementation MIF2 (directive sur les instruments des marchés financiers) sur le marché obligataire. Cela en vue d’une réforme de MIF2. Depuis deux ans, les données de transactions ont été étendues, au-delà des actions, aux obligations.