L’accession à la propriété est-elle une fin en soi ?

François Geerolf, économiste.

-Si ce n’est la poursuite d’un objectif politique - les propriétaires de leur logement auraient un comportement plus civique du fait de leur attachement au droit de propriété -, je ne vois aucune raison objective pour favoriser l’accession à la propriété. Sauf à considérer qu’être locataire constitue une forme d’insécurité, mais en France, les locataires sont plutôt bien protégés par les pouvoirs publics, ou qu’a contrario être propriétaire permet de gagner en bien-être.