La fin du secret des coffres-forts

À partir du 1er septembre 2020, les établissements bancaires devront déclarer les locations de coffres-forts au registre Ficoba.

La fin de l’anonymat des coffres-forts se précise. Prévue par la 5e directive anti-blanchiment de 2018 (1), l’identification des titulaires de coffres-forts passera par leur inscription au fichier national des comptes bancaires et assimilés (Ficoba). Cette mesure vient d’être précisée par un arrêté ministériel publié au JO du 6 mai 2020 (2).

Ficoba