En ce moment sur l'Agefi Actifs

Empêché d’exercer à Toulouse, AGN Avocats réplique

Empêché d’exercer à Toulouse, AGN Avocats réplique

AGN Avocats, un cabinet d’avocat ayant créé une offre innovante de franchise d’agences d’avocats, a saisi l’Autorité de la concurrence, le barreau de Toulouse ayant décidé de bloquer la création d’une agence à Toulouse.

AGN Avocats, est une entité novatrice sur le marché des avocats, puisqu’elle a créé une douzaine de « boutiques » d’avocats, c’est-à-dire des agences ouvertes sur la rue avec une vitrine (1). Elle s’inscrit dans le mouvement d’innovation de la profession d’avocat, une tendance qui ne plait pas toujours à certains membres conservateurs de la profession. AGN Avocats dénonce, dans un communiqué du 6 décembre 2017, la décision du barreau de Toulouse d’empêcher l’exercice des avocats d’AGN Avocats Toulouse dont l’agence a été ouverte le 3 octobre dernier : « Il s’agit de la première fois qu’un ordre décide d’empêcher des avocats AGN d’exercer alors qu’AGN est présent dans 8 barreaux en France avec 12 agences toutes bâties selon le même modèle. Il n’existe aucune explication rationnelle à un tel blocage ».

En conséquence, le 5 décembre 2017, AGN Avocats Développement, la filiale d’AGN Avocats, a saisi l’Autorité de la concurrence pour dénoncer les pratiques anticoncurrentielles subies à Toulouse.

« Par souci de conservatisme, l’ordre des avocats de Toulouse a voulu s’attaquer au cœur de l’activité d’un cabinet d’avocats. A Toulouse, l’ordre souhaite réguler le fonctionnement du marché alors qu’il n’a aucun pouvoir pour le faire, il souhaite aussi s’opposer à l’ordre de Paris qui a validé nos structures et notre modèle, il souhaite tout simplement empêcher les avocats qui entreprennent. Nous comptons sur l’Autorité de la concurrence pour mettre un terme définitif aux agissements anti-concurrentiels de cet ordre », expliquent Frédéric Moréas et Philippe Charles, les fondateurs d’AGN Avocats.

AGN Avocats, une voix progressiste dans la profession

Pour mémoire, les fondateurs d’AGN Avocats militent pour permettre aux entreprises d’avocats de se développer sans contraintes, dans le respect de leur déontologie. La structure a d’ailleurs levé des fonds pour un million d’euros auprès d’avocats et de notaires en février 2016, et espère l’ouverture aux capitaux extérieurs pour la profession. Pour les fondateurs de la franchise, le fait de ne pas permettre l’ouverture aux capitaux extérieurs crée une distorsion de concurrence défavorable aux avocats, en comparaison avec les legal tech et les experts-comptables ou les cabinets étrangers.

(1) Lire l’article AGN Avocats, des agences en guise de cabinets (L’Agefi Actifs n° 706, p.16)

Communiqué du 6 décembre 2017, AGN Avocats

 

Réaction (0)
Service réservé aux abonnés ou Déjà abonné ? Identifiez-vous :
Dernière mise à jour à 16h24
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Identifiez-vous.
Pas encore abonné ?

Accédez à une offre plurimédia unique. (Magazine papier et digital, web, mobile, tablette)

Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
L’abonnement comprend :
  • Site web
    Accès illimité
    Un site réservé exclusivement aux abonnés. Version optimisée pour tablettes et smartphones.
  • Magazine
    24 numéros
    Une édition papier (le vendredi, tous les 15 jours) et une édition digitale (parution dès le jeudi) conçue et optimisée pour une lecture sur tablettes et ordinateurs.
  • Newsletters
    Par e-mail
    Deux newsletters indispensables. L’AGEFI Actifs quotidienne et Prévoyance et Retraite hebdomadaire.
Fermer
Abonnez-vous pour 21,50€/mois soit 258€/an
Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
En savoir plus