Credit Suisse est condamné pour blanchiment d’argent

La Rédaction
Outre une amende de deux millions de francs suisses, la Cour a prononcé la confiscation pour l’équivalent de plus de 12 millions de francs de fonds liés à l’organisation criminelle et déposés auprès de Credit Suisse.

La plus haute Cour pénale de Suisse, le Tribunal pénal fédéral, a condamné Credit Suisse à une amende de deux millions de francs suisses (environ deux millions d’euros). La Cour a relevé des défaillances de la banque dans le suivi des relations liées à une organisation criminelle mêlée à un trafic de drogue ainsi que dans la surveillance du respect des règles anti-blanchiment par la hiérarchie, le service juridique et le service compliance. Ces faits remontent aux années 2007 et 2008. La Cour a aussi prononcé la confiscation pour l’équivalent de plus de 12 millions de francs de fonds liés à l’organisation criminelle et déposés auprès de Credit Suisse. La banque a par ailleurs aussi été condamnée à verser une indemnité de 19 millions de francs pour les sommes qui n’ont pas pu être confisquées «en raison des défaillances internes de la banque ayant favorisé le blanchiment d’argent», précise le tribunal. Dans un communiqué distinct, Credit Suisse a déclaré avoir pris acte de ces décisions «pour certaines insuffisances organisationnelles historiques», mais qu’elle ferait appel. Cette condamnation intervient dans le cadre d’une affaire de blanchiment d’argent issu d’un trafic de drogue par des ressortissants bulgares. Ceux-ci ont été condamnés à 36 mois d’emprisonnement, dont la moitié ferme.