Assurance emprunteur

Bras de fer en vue sur le délai de substitution

La nouvelle réglementation voulue par le ministre en matière de concurrence laisse du temps à la clientèle patrimoniale pour choisir le contrat le plus adapté à sa situation.

Environ 5,9 milliards d’euros de cotisations en 2012, dont 5 milliards captés par les contrats groupes bancaires, soit une part laissée à la concurrence de 15,6 % du total, inchangée depuis dix ans, telle est la situation du marché de l’assurance emprunteur sur les prêts immobiliers en France (établie à partir des chiffres de 2012). Plusieurs raisons ont amené à ce que les lignes restent stabilisées entre les contrats collectifs bancaires et les formules individuelles souscrites en délégation.