Avec la loi Lagarde, les emprunteurs acquièrent un peu plus de liberté

La réforme visant à la déliaison entre le crédit et l’assurance prévoyance entrera en vigueur le 1er septembre 2010. A cette date, les banques ne pourront plus refuser aux emprunteurs d’adhérer au contrat d’assurance prévoyance de leur choix, pour peu qu’il présente des garanties équivalentes à celles de leurs contrats groupes. Un principe simple - la liberté de choix en vue de favoriser la concurrence - immédiatement encadré par un second principe des plus subtils - l’équivalence des garanties -, risquant cette fois de freiner les ardeurs de la concurrence.