Family offices et banques privées

Des clients et des intérêts en commun

Les banques privées et sociétés de gestion développent une expertise technique et opérationnelle dont elles ont l’apanage
Les family offices adoptent une approche centrifuge, partant des intérêts des clients pour les distribuer parmi différents acteurs du marché
Julien Magitteri, fondateur et associé-gérant du Family Office Fair/e

Nos histoires peuvent paraître secondaires, à tout le moins légères, par rapport à l’Histoire, mais elles ne sont pas sans ressemblances, elles n’ignorent pas des controverses ou questions similaires, elles s’expliquent facilement par quelques parallèles. S’interroger aujourd’hui sur les différences de traitement ou de rapport qu’entretiennent respectivement des banques privées et des family offices avec leurs clients, c’est s’interroger en fait sur les pratiques d’hommes et de femmes qui poursuivent une même ambition : la réussite patrimoniale de leurs clients.