Allocation d'actifs

Changement climatique, des pépites à saisir

Blair Couper, gérant, abrdn
Après le boom des investissements sur ce créneau, il faut être sélectif.

Des investissements considérables, estimés à 130.000 milliards de dollars, seront nécessaires pour financer la lutte contre le changement climatique. L’enjeu, aujourd'hui, est de savoir quelles entreprises seront les futurs leaders d’un monde net zéro. Pour les investisseurs, c'est peut-être le moment de découvrir ces pépites.

Défis et sélection

Depuis fin 2021, les indices liés au climat ont réalisé de moins bonnes performances que le MSCI ACWI. Les nouvelles conditions macroéconomiques et la pandémie ont entraîné des défis importants qui départageront les meilleures entreprises du secteur de leurs homologues plus faibles.

Celles qui ne peuvent pas absorber la hausse des coûts et les retards de livraison de la chaîne d'approvisionnement sont déjà sous pression. De même, les sociétés de croissance en phase de démarrage sont à la peine, les investisseurs recherchant des titres plus défensifs. La valeur de nombreuses sociétés prometteuses s'est effondrée avec le marché mais dans certains cas, cette baisse n'est pas justifiée et il peut y avoir de belles opportunités à saisir.

Shoals Technologies, entreprise américaine d’électronique, est un excellent exemple de société qui, comme le bébé proverbial, a été jetée avec l'eau du bain. Dans le domaine de l’énergie solaire, Shoals fabrique ce qui permet de transporter le courant électrique depuis le panneau solaire jusqu'au réseau, en passant par l'onduleur. Shoals, qui a inventé un processus pour fabriquer ces systèmes hors site, présente de solides perspectives de croissance malgré sa faible valorisation actuelle.

SSE est l'un des principaux développeurs de projets d’énergies renouvelables, éoliens et hydroélectriques du Royaume-Uni et investit aussi massivement dans les réseaux et les infrastructures indispensables. La société a été rattrapée par les craintes concernant une taxe exceptionnelle sur les sociétés d'énergie. Mais étant donné l'importance de SSE pour la décarbonation du Royaume-Uni, nous restons convaincus que la société offrira des rendements élevés sur le long terme.

Autre exemple intéressant, Ameresco, une société qui propose des solutions des deux côtés de l'équation énergétique : l'offre et la demande. La réduction de la demande constitue un moyen efficace de limiter les émissions et les coûts, et l'attention devrait se tourner vers les mesures d'efficacité énergétique proposées par cete entreprise.

Si la lutte contre le changement climatique doit être accélérée de toute urgence, cette transition ne peut se faire du jour au lendemain. Les matériaux et les infrastructures nécessaires pour atteindre les objectifs "zéro émission" ne sont pas encore totalement disponibles et les entreprises devront remanier leurs chaînes d'approvisionnement de fond en comble pour atteindre leurs objectifs de transition.