Le succès de l’assurance vie luxembourgeoise ne se dément pas

La France représente le premier pays client de l'assurance vie luxembourgeoise, devant l'Italie et la Belgique.

En assurance vie, la France « conforte sa position de premier client de l’assurance vie luxembourgeoise », avec un encours de 53,66 milliards d’euros, selon le rapport annuel Commissariat aux assurances (CAA), autorité de contrôle du Grand-duché. A rapporter aux quelque 1.700 milliards d'euros que pèse le secteur en France.

La clientèle française « devance largement » les autres pays : l’Italie est numéro 2 avec 24,58 milliards d'euros, avant la Belgique (24,22 milliards), l’Allemagne (15,42 milliards), et… le Luxembourg, qui arrive à la 5e place avec 10,65 milliards d’euros d'encours.

Le projet de loi Pacte entend en partie prévoit désormais que le versement de la prime d’un contrat d’assurance-vie ne puisse être fait qu’en numéraire, et non par apport en titres, de manière à freiner les résidents français de placer leurs propres titres de sociétés dans des contrats d’assurance-vie souscrits à l’étranger, notamment au Luxembourg, à des fins d’optimisation fiscale.