Assurance vie Eurocroissance

Une relance en pointillés

Les compagnies peuvent désormais transférer les plus-values latentes de l’actif général vers l’Eurocroissance
Les assureurs restent réservés sur le succès du contrat en raison de sa complexité
Eric Le Baron, directeur général, SwissLife Assurance et Patrimoine

Par un décret publié le 14 juillet 2016, les pouvoirs publics autorisent les assureurs « jusqu’à fin 2018 (…) à procéder au transfert d’une quote-part des plus-values latentes des fonds en euros vers les fonds Eurocroissance ». Attendu par certains acteurs du secteur (L’Agefi Actifs n°673, p. 18), l’objectif du décret est de donner un « coup de pouce » à la commercialisation des fonds Eurocroissance. En effet, deux ans après leur lancement officiel, seule une poignée d’assureurs en proposent (voir le tableau), ce qui en fait un produit encore confidentiel.