Une année plutôt décevante pour l'assurance vie

La collecte nette annuelle s'est fixée à 16,8 milliards d'euros en 2016, en forte baisse par rapport à 2015.

La collecte nette en assurance vie a repris de la vigueur en fin d'année, si l'on en croit les chiffres publiés par la Fédération française de l'assurance (FFA). En décembre, la collecte nette a été positive à 800 millions d'euros, poussée par une hausse très nette du versement des cotisations (12,6 milliards d'euros contre 10,5 les deux mois précédents) et un niveau de prestations certes en hausse mais mesurée (11,8 milliards d'euros contre 10,1 milliards les deux mois précédents). La collecte nette est donc à son plus haut depuis la fin de l'été et le début de la polémique sur la décision de blocage des contrats d'assurance vie en cas de risque systémique contenu dans la loi Sapin 2. La mesure avait causé un mouvement très clair de retrait de la part des épargnants comme on peut le constater sur le graphique ci-dessous :

A lire également : Pourquoi l'assurance vie a joué aux montagnes russes en 2016

L'année 2016 a donc connu une collecte nette de 16,8 milliards d'euros, en net retrait par rapport à l'an dernier qui avait vu cette collecte culminer à 24,6 milliards. La baisse des rendements des fonds en euro est l'une des explications majeures à cette diminution de la collecte nette. Depuis le mois de décembre, les assureurs se succèdent pour annoncer des taux de rendements 2016 généralement en forte baisse sur un an. Mais les contrats investis en actions ne prennent pas le large pour autant. La FFA précise que les versements sur les contrats en Unités de compte (UC) ont représenté 27,1 milliards d'euros, ce qui représente 20% du total des cotisations versées, un chiffre encore très en-dessous des objectifs pour tenter de libérer un peu plus l'assurance vie des fonds en euros.