Assurance vie

Un tour d'Europe qui marque de nettes différences

Yvan Vaillant, directeur de l’Ingénierie Patrimoniale pour le groupe Edmond de Rothschild
Un changement de résidence fiscale doit interroger sur le devenir des contrats souscrits en France
Le contrat d’assurance n’est pas forcément en cohérence avec les spécificités du pays où le souscripteur s’installe

L’introduction de la flat-tax à 30 % sur les rachats opérés sur des contrats d’assurance-vie (pour des versements post 27/09/17), a peu entamé la compétitivité de l’enveloppe par rapport au portefeuille titre. La gestion des actifs sans incidence fiscale (hormis le fonds euros), permet au contrat de croitre plus rapidement qu’un portefeuille à rendement égal. L’accès au fonds euro garanti en capital même plus restreint, et le régime de faveur en matière de transmission, permettent toujours d’assoir la prédominance du produit assurantiel en France.