En ce moment sur l'Agefi Actifs

Stress tests : l'assurance-vie française dans la moyenne européenne

Stress tests : l'assurance-vie française dans la moyenne européenne

Les résultats des tests de résistance conduits sur les principaux acteurs européens du marché de l’assurance, révèlent qu'au niveau du marché français, les assureurs vie ayant participé à l’exercice établissent à un ratio de solvabilité initial égal à la moyenne européenne. Avec néanmoins des disparités selon les scenarii étudiés.

Les assureurs vie du marché français qui ont participé à l'exercice européen de stress tests organisé par l'Autorité européenne des assurances et des pensions professionnelles (Eiopa) présentent un ratio de solvabilité initial égal à la moyenne européenne (196%) a indiqué l'ACPR dans un communiqué. L'exercice avait pour objet de tester la résistance des acteurs de l'assurance vie en Europe dans un contexte de taux très bas, sans viser à identifier des besoins individuels de capitalisation. Les organismes participants (236, représentant 77% des provisions techniques vie et santé hors unités de compte) devaient appliquer deux chocs principaux : l'un correspondant à une situation de taux bas durable caractérisée par la baisse des rendements à long terme ("low-for-long"), l'autre reflétant une augmentation soudaine des primes de risque combinée à une baisse des taux et une chute des marchés d'actifs (appelé "double hit").

L'analyse exhaustive des données remises à l'ACPR depuis l'entrée en vigueur de solvabilité 2 au 1er janvier 2016 confirme la bonne solvabilité du marché français, selon le rapport. La variation absolue du ratio actif sur passif (-1,38 point de pourcentage dans le scénario "double hit" et -1,34 point dans le scénario "low-for-long", sur un ratio initial de 105,4%, reste inférieure à la moyenne européenne. La variation relative de l'excédent des actifs sur les passifs (-32,1%) dans le scénario "double hit" et -21,8% dans le scénario "low-for-long") lui est très légèrement supérieure.
"Dans un contexte français où les taux garantis paraissent plutôt limités, l'ACPR ne peut qu'inviter les assureurs français à limiter et contrôler les risques qu'ils prennent afin de préserver dans la durée leur solvabilité et adopter une attitude prudente en matière de revalorisation pour l'année 2016", conclut le communiqué.
 

Réaction (0)
Service réservé aux abonnés ou Déjà abonné ? Identifiez-vous :
Dernière mise à jour à 17h42
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Identifiez-vous.
Pas encore abonné ?

Accédez à une offre plurimédia unique. (Magazine papier et digital, web, mobile, tablette)

Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
L’abonnement comprend :
  • Site web
    Accès illimité
    Un site réservé exclusivement aux abonnés. Version optimisée pour tablettes et smartphones.
  • Magazine
    24 numéros
    Une édition papier (le vendredi, tous les 15 jours) et une édition digitale (parution dès le jeudi) conçue et optimisée pour une lecture sur tablettes et ordinateurs.
  • Newsletters
    Par e-mail
    Deux newsletters indispensables. L’AGEFI Actifs quotidienne et Prévoyance et Retraite hebdomadaire.
Fermer
Abonnez-vous pour 21,50€/mois soit 258€/an
Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
En savoir plus