En ce moment sur l'Agefi Actifs

Points de tensions pour les acteurs de l’assurance vie

Points de tensions pour les acteurs de l’assurance vie

La collecte nette en réelle amélioration cette année a rendu des couleurs aux acteurs du marché mais cette situation ne saurait cacher des points de tensions apparus ces dernières semaines au moment même où les assureurs tentent de mettre en avant les nouveaux contrats Vie-génération et Eurocroissance

 

1/ Sanctions de compagnies d’assurances sur le terrain des contrats non-réglés.

Il s’agit pour le moment des acteurs de taille sur le marché de l’assurance vie, à savoir CNP Assurances après BNP Paribas Cardif au mois d’avril dernier.

Deux autres décisions sont attendues prochainement. Un sujet qui sera forcément à l’ordre du jour de la conférence organisée demain par l’ACPR.

Pour mémoire, dans la dernière décision rendue, la Commission des sanctions de l’ACPR a prononcé à l’encontre de la société CNP Assurances un blâme assorti d’une sanction pécuniaire de 40 millions d’euros.

Lire l’article : CNP Assurances sanctionné à hauteur de 40 millions d’euros sur le terrain de la déshérence

 

 

2/ Pressions sur les taux de rendements des fonds en euros.

 

La semaine dernière, Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France, a invité le secteur à diminuer le taux de rémunération servi sur les contrats d'assurance vie.

Accéder à l’article : Les assureurs vie poussés par la banque de France à baisser les taux servis

Dans un communiqué, Cyrille Chartier-Kastler, le responsable du site de sélection de contrats d’assurance vie Good Value for Money, estime pour sa part que « si la remontée des taux se fait de manière progressive et graduelle, il n’y aura aucun problème pour le secteur de l’assurance-vie.

Dans un schéma davantage brutal ou rapide, il peut y avoir un problème systémique. C’est justement ce que le Gouverneur de la Banque de France veut éviter ».

Il poursuit : « Il n’y a aucune panique à avoir, car le secteur a d’ores-et-déjà 1,80 à 1,90 % de rendement « en réserve » dans les provisions pour participation aux excédents (PPE) constituées.

Il y a par ailleurs encore des plus-values latentes sur certains autres poches d’actifs, notamment l’immobilier et les actions ».

Il mise sur un taux moyen de rendement pour 2014 de 2,50 % à 2,20 % avec en parallèle une poursuite de l’alimentation de la provision pour participation aux excédents (PPE).

 

 

3/ L’assurance vie visée par l’action de groupe.

Les assureurs doivent désormais regarder du côté de l’action de groupe.

Depuis la semaine dernière en effet, les sociétés AXA et Agipi sont attaquées pour ne pas avoir respecté leur engagement contractuel garantissant un taux minimum de rémunération annuel de 4,50 % envers les souscripteurs du contrat d'assurance vie CLER.

Lire l’article : Baisse des taux minimum garantis : les assurés passent à l’offensive

 

 

Réaction (0)
Service réservé aux abonnés ou Déjà abonné ? Identifiez-vous :
Dernière mise à jour à 14h25
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Identifiez-vous.
Pas encore abonné ?

Accédez à une offre plurimédia unique. (Magazine papier et digital, web, mobile, tablette)

Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
L’abonnement comprend :
  • Site web
    Accès illimité
    Un site réservé exclusivement aux abonnés. Version optimisée pour tablettes et smartphones.
  • Magazine
    24 numéros
    Une édition papier (le vendredi, tous les 15 jours) et une édition digitale (parution dès le jeudi) conçue et optimisée pour une lecture sur tablettes et ordinateurs.
  • Newsletters
    Par e-mail
    Deux newsletters indispensables. L’AGEFI Actifs quotidienne et Prévoyance et Retraite hebdomadaire.
Fermer
Abonnez-vous pour 21,50€/mois soit 258€/an
Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
En savoir plus