Partenariats tous azimuts dans le numérique

Les acteurs institutionnels dotés d’une appétence particulière pour la distribution en ligne intègrent désormais les offres des principaux robo-advisors
Le conseil financier automatisé aiguise l’intérêt des régulateurs européens et français en raison notamment des difficultés à formaliser le devoir de conseil
Fotolia

Investi par les start-up de la fintech – contraction de finances et technologies –, le marché du conseil financier automatisé n’en finit pas de prendre de l’ampleur (lire l’avis d’expert p. 10). Ce phénomène a d’ailleurs conduit les superviseurs européens de la banque (EBA), de l’assurance (EIOPA) et des marchés financiers (Esma) à en élaborer une définition avant de pousser plus loin leur réflexion.