L’obligation de conseil concerne la clause bénéficiaire des contrats d’assurance vie

Pour mémoire, le professionnel de l’assurance doit conseiller son client lors de la souscription du contrat mais également pendant toute la durée de ce dernier.

Dans le rapport remis par le Commission des Finances du Sénat sur la question de la déshérence le 17 avril dernier, le rapporter souligne « que, d’une manière générale, les assureurs ont longtemps prêté une attention insuffisante à la rédaction des clauses désignant les bénéficiaires, qui ne permettaient pas toujours d’identifier ces derniers sans ambiguïté ».