Immobilier coté

Les foncières profitent toujours d’un environnement de taux bas

Malgré un marché locatif détérioré, les valeurs d’expertise se maintiennent sous l’effet de liquidités à investir et d’un faible coût de la dette
Si les principales craintes formulées sur les foncières se sont dissipées, il convient de rester sélectif sur un secteur aujourd’hui bien valorisé en Bourse.

Déjà en 2012, les foncières françaises affichaient une belle réussite boursière : l’indice IEIF SIIC France coupons bruts réinvestis, en hausse de 29,4 % surperformait le CAC All Tradable, en croissance tout de même de 21,3 % sur la période. Tirées par le premier semestre, elles ont continué à progresser (+14,4 %) cette année encore, mais moins rapidement cette fois que les marchés d'actions, portés par les espoirs d’une reprise économique qui tarde finalement à se concrétiser.