Les choix de l'Afer font des remous

Les changements de cap récents effectués par Aviva et l'association font grincer des dents.

François Nocaudie, courtier connu pour avoir été à l'origine du scandale de l'Afer, réagit dans un communiqué envoyé à la presse à la décision d'Aviva, assureur de l'association, d'instaurer un minimum de 30 % d'unités de comptes au delà de 100.000 euros d’investissements et d'une hausse des frais de versements de 0,5 à 2 % sur fonds garanti Afer.

Dénonçant une « modification unilatérale » du contrat collectif passé avec l'association, il demande à son président de « prendre l’initiative de négocier des contrepartie », et de convoquer rapidement une assemblée générale extraordinaire. « Dès lors son approbation est juridiquement nécessaire à la validité de toute novation 'essentielle' du contrat qui nous lie au groupe Aviva », selon le courtier.