L'assurance vie reprend quelques couleurs en été mais reste décevante

La collecte nette s'est fixée à 600 millions d'euros au mois de juin. Les cotisations en unités de compte progressent dans la collecte globale.
Bloomberg

On est loin de l'euphorie mais le léger mieux est à noter. La collecte nette en assurance vie a connu une progression en juin par rapport aux mois précédents, à 600 millions d'euros, un niveau de collecte pas vu depuis février dernier, selon les chiffres publiés vendredi par la Fédération française de l'assurance (FFA). Lors des trois mois précédents, elle a oscillé entre zéro et 300 millions d'euros. Sur l'ensemble du premier semestre la collecte est très décevante : 2 milliards d'euros, très loin des chiffres atteints sur les six premiers mois de l'année par le Livret A qui a culminé à 9,42 milliards d’euros.

Ce chiffre de la collecte est également très loin des niveaux atteints l'an dernier sur l'assurance vie (c'était 1,1 milliard en juin et 2,5 milliards en juillet 2016 par exemple) mais il illustre le léger retour de l'attraction des épargnants pour ce produit d'épargne (11,5 milliards d'euros de cotisations ont été versées en juin contre 10,4 le mois précédent). Ce, malgré les promesses gouvernementales qui visent à imposer un prélèvement forfaitaire unique à 30% sur l'ensemble des revenus du capital. Le sort concernant l'assurance vie n'est pour le moment pas très clair, ce qui pourrait inciter les épargnants à la prudence.

A noter également la performance des cotisations en unités de compte, qui ont attiré 3,5 milliards d'euros le mois dernier. C'est plus qu'en mars dernier (3,4 milliards) et surtout bien plus que les niveaux atteints depuis début 2016. Ces chiffres traduisent une migration progressive des épargnants vers des actifs plus risqués.