L’assurance vie descend de son nuage avec le Covid

Laurence Pochard
Malgré une excellente année 2019 , les assureurs-vie voient leur collecte dégringoler et doivent se réinventer pour se recentrer sur les besoins des épargnants standards.
Pour Facts & Figures, l’assurance-vie se trompe en privilégiant l’optimisation de sa marge de solvabilité au détriment des besoins de ses clients. (Adobe stock)

Tout a basculé depuis mars dernier pour l’assurance vie française, selon l’analyse du cabinet Facts & Figures. L’année 2019 s’était pourtant achevée sur une photo riante : 145 milliards d’euros de collecte brute - un plus-haut historique - et 26 milliards de collecte nette, et un taux d’unités de compte (UC) dans les contrats qui atteignait 23 % des encours. Et tout cela avec une bonne rétention, car le taux de sortie de 6,6 % se trouve proche des planchers historiques.