L'Afer se lance sur le segment controversé des contrats eurocroissance

L'Agefi, édition de 7h, 12 juin
Les courtiers de l’Afer ont envoyé jeudi une lettre ouverte à Bercy pour dénoncer ce dispositif contraire «aux besoins de l’épargnant».

Le segment controversé des contrats eurocroissance enregistre un nouvel arrivant. L'Afer a présenté jeudi sa version du nouveau véhicule, censé être le troisième pilier de l'assurance-vie aux côtés des contrats en euros et en unités de compte. Offrant des durées d'engagement comprises entre 10 et 40 ans, par palier d'un an, le nouveau contrat se singularise par un ticket d'entrée modéré de seulement 100 euros, ainsi qu'une garantie à terme sur 100% du capital.