Il faut que la CGPC se fasse mieux connaître en tant qu’organisme certificateur

Dominique Chevillon, administrateur CGPC, directeur vie et placements financiers, Maaf Vie.

L’Agefi Actifs. – A 11 ans, l’examen de certification a dépassé l’âge de raison. Ne doit-il pas s’inscrire désormais plus officiellement en tant que diplôme qualifiant dans le paysage français ?

Dominique Chevillon. - La certification ne doit pas être considérée comme un diplôme, contrairement aux cursus universitaires qui sanctionnent des connaissances théoriques. Elle est la somme d’une compétence théorique, mais aussi d’une expérience professionnelle incluant, par exemple, un facteur psychologique essentiel dans la relation de confiance vis-à-vis du client.