Epargne européenne : l'épargne bancaire en baisse, l'assurance vie en hausse

Selon l'Observatoire de l'épargne européenne, les encours d'épargne gérés sur l'assurance vie connaissent une augmentation dans tous les grands pays d'Europe de l'ouest.

Les encours d’épargne gérés dans le cadre des contrats d’assurance vie sont en augmentation dans les principaux pays d'Europe de l'ouest selon la dernière édition du Tableau de bord de l'Observatoire de l'épargne européenne. En France (+4,7%), en Allemagne (+4,3%), en Belgique (+1,7%) et au Royaume-Uni (+5,2%), les encours étaient dans le vert au troisième trimestre 2015, sur douze mois. L'exception vient de l'Espagne, qui a connu une baisse de 1,8% de ses encours. Selon l'Observatoire, ces gains "sont en hausse sous l’effet des gains de valorisation, et d’une collecte positive dans le cas de l’Allemagne et de la France".

L'étude rappelle qu'en France, les unités de compte représentent désormais un cinquième des cotisations, "et leur part dans les provisions mathématiques d’assurance vie atteignait 18% fin décembre 2015"

Concernant l'épargne bancaire, l'Observatoire constate que seuls les plans d’épargne logement allemands et français ont resisté. Les autres produits ont souffert sous l'effet de de taux très bas. "L’épargne qui sort des livrets et dépôts à terme se dirige souvent vers les compte-chèques, mais les banques s’efforcent aussi, avec succès, de rediriger leurs clients vers des placements en fonds d’investissement."

Pour 2016, une baisse du taux d’épargne devrait être constatée, estime le Tableau de bord qui se base sur l'avis de la Bundesbank et de la Banque de France. Le retour de la confiance des ménages et les bons résultats économiques enregistrés en Espagne et au Royaume-Uni devraient faire baisse le niveau moyen. L'Italie n'est toutefois pas concernée par cette baisse du taux d'épargne.