Assurance vie

Des souscripteurs renvoyés à leur responsabilité

Dans trois affaires différentes, des investisseurs ont eu à assumer les pertes financières
Les tribunaux ont écarté toute faute du conseiller, les clients étant correctement informés
Juges en robe rouge, dans les couloIrs de la Cour de cassation
REA

Comment s’assurer que le souscripteur d’un contrat d’assurance vie a été clairement informé sur la nature des sous-jacents qui composent les unités de compte présentées par son conseiller ? A-t-il la même perception du risque qui pèse sur ces actifs en cas de difficultés boursières que les professionnels qu’il a en face de lui ? Face à de tels évènements, cet épargnant/investisseur ne feint-il pas une mauvaise appréciation de l’information imputable à son conseiller ou à la compagnie d’assurance ? Quelle est la sanction d’un tel comportement ?