Des incidences fortes pour le marché

La directive, dont la mise en œuvre est fixée à février 2018, touche aux relations producteurs-distributeurs et à la rémunération des conseillers.
Fotolia

L’actualité de l’assurance vie balance entre l’adoption de la loi Sapin II, l’avenir des produits structurés et la question de la mise en œuvre du règlement européen Priip. Dans les coulisses, avec la transposition de la directive sur la distribution d’assurance, un autre projet d’envergure se prépare. Pour cause, selon les observateurs, son élaboration devrait se traduire par une révision de la stratégie de distribution, accompagnée par une rationalisation de la gamme des produits. Pour limiter les risques de conflits d’intérêts, il serait également question pour les compagnies de revoir leur politique de rémunérations versées aux conseillers.