Bien mesurer l’eurocroissance au regard de la situation des taux longs

Grace à la possibilité d’accéder au fonds croissance sans perte de l’antériorité fiscale du contrat, la future formule a un potentiel commercial supérieur à celui de l’eurodiversifié. En revanche, elle ne présente pas de différences majeures en terme de gestion avec la présence au passif d’une provision de diversification. Dans un contexte actuel de taux bas, cette dernière risque d’être faible en cas de garantie de capital au terme ce qui ne lui permettra pas de jouer pleinement son rôle d’absorbtion des variations des marchés financiers. L’environnement serait meilleur en cas de remonté des taux.
Gildas Robert, directeur métier en actuariat conseil, Optimind Winter

L’Agefi Actifs. - Où se situe la principale différence entre l’eurocroissance et l’eurodiversifié ?