Fonds en euros

Assurance vie : les rendements sont restés stables en 2018

Les supports en euros affichent une performance un peu meilleure qu'anticipé, mais les unités de compte ont plongé avec la baisse des marchés.

Les rendements moyens des fonds en euros des contrats d’assurance vie auront été un peu plus élevés que prévus. Ils ont affiché 1,8 % hors prélèvements sociaux en 2018, selon les chiffres annoncés par la Fédération française de l’assurance (FFA), un niveau stable sur un an qui traduit une « bonne résistance » du placement préféré des Français. Si les supports en euros se sont maintenus au même niveau que l’inflation, à cause de la baisse des marchés, les supports en UC ont chuté de 8,9 %, et ceux des contrats Eurocroissance de 3,5 % (contre respectivement +5,3 % et +3,4 % en 2017).  

Au 31 décembre 2018, les encours de l’assurance vie se sont élevés à 1.700 milliards d’euros, contre 1.682 milliards un an auparavant. Le niveau d’UC, autour des 20 % d’un an sur l’autre, cache une tendance « en réalité à la hausse », due à leur « très grande volatilité » indique Bernard Spitz, président de la FFA.

La collecte nette a quant à elle enregistré 22,4 milliards d’euros, près de trois fois plus qu’en 2017 (8,3 milliards), année d’attentisme due aux élections présidentielles selon la fédération. Les cotisations se sont élevées à 140 milliards d’euros, contre 118 milliards d’euros de prestations versées aux assurés. L’année 2019 s’annonce favorable pour la collecte : après un bon mois de janvier au cours duquel 2,3 milliards d’euros ont été déposés par les épargnants, quelque 3,2 milliards d’euros ont été collectés en février, « le chiffre le plus élevé depuis février 2013 », souligne Bernard Spitz.  

Cette année, le projet de loi Pacte sera vecteur de  « changements notables » pour l’assurance vie, selon la FFA, qui mentionne entre autre  la « transparence complète sur les rendements et les frais », la transférabilité des contrats « assouplie et encadrée », l'éparne retraite « simplifiée », ainsi qu’un nouvel « environnement favorable à l’Eurocroissance ».