Assurance vie/ Coadhésion

Assurance vie/ Coadhésion : Des exigences injustifiées de la part des compagnies

Jean Aulagnier, président, Aurep, et Matthieu Robineau, chargé de cours, Aurep
Des assureurs voient d’un mauvais œil les coadhésions conjointes mises en place par des époux. Elles sont réservées à ceux qui bénéficient d’une clause matrimoniale d’appropriation du contrat.
DR, Jean Aulagnier, président, et Mathieu Robineau, chargé de cours – Aurep

Les époux communs en biens peuvent souscrire en coadhésion, de la même façon qu’ils détiennent des comptes titres sous forme de comptes joints. La question se pose par exemple en cas d’arbitrage d’un actif de communauté, lorsqu’il s’agit de réinvestir le prix obtenu en assurance vie : les époux vont-ils souscrire deux contrats d’assurance d’égal montant au nom de chacun des époux (on parle de souscriptions croisées), ce qui est la solution usuelle, ou bien vont-ils souscrire un contrat unique en revêtant les qualités de co-­souscripteurs et d’assurés (on parle de co­adhésion) ?